L'attirance de l'âme pour la prière

Saint Silouane : L'attirance de l'âme pour la prière

L’âme qui aime le Seigneur ne peut pas ne pas prier, car elle est attirée vers Lui par la grâce qu’elle a connue dans la prière.

Les églises nous sont données pour la prière ; dans les églises, on célèbre les offices selon les livres liturgiques ; mais tu ne peux pas emporter l’église avec toi et tu n’as pas toujours de livres, tandis que la prière intérieure est toujours et partout avec toi. Dans les églises, on célèbre les services divins, et le Saint-Esprit est présent ; mais la meilleure église de Dieu, c’est l’âme.

Pour celui qui prie en son âme, le monde entier devient un temple ; mais cela n’est pas donne a` tous.

Bien des hommes prient des lèvres et aiment prier à l’aide de livres de prière. Cela est bien ; le Seigneur accueille leur prière et répand sur eux sa grâce. Mais si l’on prie en pensant a autre chose, le Seigneur n’écoutera pas une telle prière.

Celui qui prie par habitude n’éprouve pas de changements dans sa prière, mais celui qui prie de tout son coeur connaît bien des épreuves dans la prière : il se trouve en lutte avec l’Ennemi, en lutte avec lui-même, avec ses passions, en lutte avec les hommes ; et en tout cela, il s’agit d’être vaillant.

 (Starets Silouane, page 285, Editions présence)