24eme Rencontre - La prière, expérience de l'éternité


24ème Rencontre Saint-Silouane

La prière, expérience de l'Eternité

Vendredi 13 au Dimanche 15 octobre 2017

Crêt-Bérard 1070 Puidoux - Suisse

Compte-rendu de la 24e Rencontre de l'Association St Silouane l'Athonite

Crêt-Bérard, 13 au 15 octobre 2017

Par Jean-Claude Polet, secrétaire de l'Association

 

« A l’invitation de l’Association Saint-Silouane l'Athonite, le Métropolite Ephrem de Tripoli s’est rendu en Suisse, à Crêt-Bérard, un centre de Rencontres géré par une Fondation dont un  pasteur de l’Eglise réformée du Canton de Vaud est responsable, du vendredi 13 au dimanche 15 octobre 2017. Il y a participé, comme orateur principal, à la 24e Rencontre de l’Association Saint-Silouane, fondée en 1993, avec la bénédiction de l’Archimandrite Sophrony, par l’Archimandrite Syméon pour poursuivre, dans le monde francophone, la diffusion de la spiritualité et du message évangéliques dont la sainteté de Silouane a été, pour le monde contemporain, un des intermédiaires majeurs. 

 

Le thème de cette Rencontre était « La prière, expérience de l’éternité », titre du dernier livre écrit par l’Archimandite Sophrony, disciple de saint Silouane qui, passé du Mont-Athos en Occident au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, y a fondé une Communauté monastique orthodoxe,  aujourd’hui stavropégique, c’est-dire dépendant directement du Patriarche de Constantinople. 

 

La conférence de Mgr Ephrem a été précédée de celle de Jean-Claude Polet, Secrétaire de l’Association Saint-Silouane, sur le sujet « Saint Silouane, un père de l’Eglise contemporain », et entourée par deux témoignages du Père Syméon, higoumène du Monastère Saint-Silouane, situé à Saint-Mars-de-Locquenay, dans la Sarthe, en France, sur la place que saint Silouane a prise dans sa vie et sur l’itinéraire de sa vie de prière.

 

 L’exposé du Métropolite Ephrem, centré sur la tradition ascétique et mystique des pères, et sur la manière dont il l’a lui-même vécue et expérimentée, s’est fondé sur son expérience monastique. Il a proposé et développé les thématiques qui, partant de l’humilité et du repentir, aboutissent à la connaissance du Christ que la prière, qui dépasse le temps et l’espace, permet de toucher. Lien entre l’homme et Dieu, par-delà le monde et par-dessus les vicissitudes que les hommes peuvent traverser, la prière, — Mgr Ephrem l’a montré de différentes manières —, a pour nature de faire passer du temps à l’éternité et de la vie terrestre à la vie céleste, non certes en abolissant ce que cette dernière peut avoir de spécifique et de pénible, mais on tendant à la transfiguration de tout. A chacune de ses étapes et à chacun de ses progrès, elle contribue à établir le cœur de l'homme dans la paix et la joie de la grâce. 

 

Une centaine de personnes, venues de toute l’Europe et de plusieurs pays méditerranéens se sont ainsi rencontrées autour de ce thème et ont pu célébrer les Vêpres du Samedi, la divine Liturgie du dimanche et, tout au long de ces trois journées, le sacrement de la fraternité spirituelle qui se cultive dans cette Association, à l’image de ce que l’Eglise suscite et représente»